Interprétation du chariot dans le tarot

ChariotCette lame est une des première dans la liste et on commence bien car elle est très positive. Elle représente un personnage arborant les attributs du pouvoir que sont la couronne et le sceptre se déplaçant dans un chariot tiré par deux beaux chevaux blanc (parfois des sphinx). Ce dessin peut parfois évoluer en fonction des dessinateurs mais en général la représentation la plus courante représente ces symboles.

Interprétation générale

Au regard ce ces couleurs, de ces symboles on voit bien que le chariot apporte de bonnes nouvelles en ce qui concerne la question des finances et la réussite matérielle. Le cheval blanc est symbole de beauté mais aussi de richesse en plus sur la plupart des représentations ce cheval est orné de plastron, de harnais de très bonne facture. Le chariot lui-même semble être richement décoré.
Pour en revenir au thème du cheval on voit aussi que les chevaux sur l’image sont domptés ce qui met encore mieux en valeur la personne qui tient les raines.

Situation professionnelle

Dans ce domaine, on le voit, pas de problème. Tout va pour le mieux et le consultant si c’est de lui qu’on parle maîtrise la situation. Il faut s’attendre à une belle réussite mais le plus souvent cette carte parle de la situation présente. Si on pose une question uniquement sur la situation à venir, pas de soucis donc, tout va bien se passer et le consultant prendra les bonnes décisions, celles qui le mèneront au succès.

Situation amoureuse

C’est surtout d’honneurs, de couronnement dont on parle ici. Ainsi la personne qui attend un mariage verra ses attentes s’exocer. En revanche la nouvelle est un peu moins bonne pour les célibataires car on voit que cette lame concerne plus la vie professionnelle que la vie amoureuse. Par exemple elle peut mettre en garde contre un excès de travail qui peut détourner le consultant de sa vie amoureuse ou lui prendre le plus gros de son temps. Certes, au final c’est la richesse, la réussite du projet qui sont évoqués ici mais le fait que le personnage soit seul sur l’image n’est sans doute pas le fait du hasard.
En revanche, quand la lame est accompagnée de l’arcane de l’amoureux et de papesse ou du pape (en fonction du sexe opposé) alors là, l’espoir est permis.